mardi 16 septembre 2014    Inscription | S'identifier Accueil | Galeries | Annonces | Radio | English | Contact  

Chronique

Page  1 sur 2  >  >>

Catégorie : Chronique
04/09/2014
Rien d’autre à enseigner, à titre d’information utile élémentaire et illustration sommaire sur Fanon, Rabhi, Hessel, l’épopée de l’oncle Ho, l’esclavage, les Cangaceiros brésiliens, le colonialisme, Ben Barka, le néo libéralisme marchand, les matières premières stratégiques dilapidées, Vian, la grande précarité sociale, Prévert, Abbas, l’enjeu économique de la misère nationale humaine réorganisée à tempérament, Kateb, les restos du cœur, Poncho Villa, les Continentals, les suicidés au travail, Guevara, le Samu social, Nouméa, l’infirmière des urgences de Beaujon ou Tenon....
Catégorie : Chronique
11/08/2014
Des gens qui vont manger un brin, dormir un coup, voter encore, se gratter licitement, regarder le ciel s'en aller, ramer dans l'oued en crue, tirer une bouffée, applaudir les fins de discours, se plaindre du voisin, lire dans le marc de café, galérer sec, se chauffer la tête, s'envoyer en l'air, souffler dans la pipette...
Catégorie : Chronique
21/06/2014
Ce que l'ignorant considère habituellement n'être qu' "une théorie passéiste", a constitué, exclusivement, la mécanique et le cadre de production essentielle de talents juvéniles précoces en Algérie colonisée, Brésil, Argentine, Hongrie,... Et aujourd'hui à nouveau Espagne, Portugal, Italie de la récession et misère populaire, France des ghettos, Angleterre de l'économie libérale auto suicidaire, Afrique dépouillée ...
Catégorie : Chronique
08/06/2014
Le Mondial de foot 2014 est sur le pas de la porte. Or,nous regrettions depuis des décades la dérive définitive de notre sport, argentière et propagandiste politicarde, qui tendait i...rrémédiablement à réduire le foot à un spectacle mécanique ultra perfectionné,d'acteurs perfectionnistes à en bailler, un joujou de "chouchoutes précieuses" comptant de plus en plus comme un loisir de manifestations scéniques de masse, à l'adresse sélective réductrice de riches oisifs. Occupant des travées de tribunes officielles, déplus en plus vastes, noyées dans le luxe et l'apparat d'opérette...

Catégorie : Chronique
13/04/2014
Nous avons observé entre 1995 et 2007 une sacrée évolution. Des familles ou regroupements influents dans leur cité ou la ville, se sont détachés franchement de la tutelle du PS, pour monter ou renforcer des listes opposées. Ouvertement, comme s’en faisant une profession au bénéfice de leur collectivité singulière, restreinte, procurant sans doute de plus en plus de contreparties (emplois communaux - logements - associations financées convenablement - avantages sociaux - associations bien arrosées ). En 2014, dans cette ville socialiste depuis trente ans, Gilou-Lafolle , ces regroupements singuliers qui s’étaient offerts sans états d’âme au PS, se sont donnés aux Radicaux de Gauche, puis Verts etc…., pesant sacrément lourd dans le système déviant de la démocratie électorale locale. Et plus tard, afficher parti fictif, se donnant au plus offrant par le jeu des alliances du deuxième tour....
Catégorie : Chronique
03/03/2014
Le blaireau dont il s’agit, c'est l'incarnation humaine de "Rantanplan", le chien le plus stupide au monde, qui colle aux basques de Lucky Luke. "Rantanplan", ce chien préposé à la garde des prisons d'où l'on s'évade toujours, uniquement pour retomber dans la cellule d'une autre taule, plus infecte que la précédente ! Du grand art. Et retour sans fin case de départ, l’enfermement, depuis les temps immémoriaux de la naissance du journaleux alimentaire de la tribu....
Catégorie : Chronique
16/02/2014
Donc surtout il nous faudra plaire aux élus de la ville, avec un nom d'assos qui dénigre  grave les rebeus et renois, aux yeux de l’opinion publique de la bétaillère nationale majoritaire, européenne fossile et jouissive, qui aime çà : c’est-à-dire l‘auto flagellation publique des derniers peuplements naufragés, reclus, définitivement considérés comme  intrus en Europe. Donc notre association s’appellera « NI Viol, Ni Vol, Ni voile, Ni nous, Ni hallal, Ni visa, Ni joints, Ni mosquée, Ni rue Mira, Ni boulot, Ni minaret, Ni arabes, Ni noirs, Ni Maghreb, ni Afrique ».
Catégorie : Chronique
05/02/2014
Je me livre depuis le temps, tout simplement au plaisir solitaire d’une formidable activité créatrice, guidée par  des inspirations et  sentiments de circonstance, en confrontation à l'exercice libérateur de la confession par la peinture. Il s'agit dans des instants particuliers d‘intimité, de me saisir d’états d’âme éphémères, exaltants et troublants, dénués de toute entrave et d’en révéler mes images. Un formidable et surprenant exercice d’introspection. A fortiori en résonance brutale à la situation pourrie d’une  civilisation au faîte d’une époque pourrie, dans laquelle baigne une élite humaine largement pourrie...
Catégorie : Chronique
28/01/2014
Au bas de la montagne dépourvue de végétation, mais terrassée de partout en caveaux  familiaux affirmant l'avènement d'une vie réussie de mort-vivant retraité, des hommes investissent bruyamment le paysage. Apparemment pour édifier une route de plus sur le piémont : s'agitent des ingénieurs, topographes, techniciens, architectes, télévision, journalistes, à pied d’œuvre, chargés donc de déterminer l’itinéraire, bâtir la route, couvrir l’évènement. Beaucoup de monde, des équipements énormes et bizarres, du jamais vu dans le paysage et de mémoire des plus vieux des habitants, s’y connaissant pourtant en matière d’intrusions civilisatrices à travers les âges et de mauvais présages qui leurs collent comme une daâoussou aux basques...
Catégorie : Chronique
20/01/2014
On ne se refait pas !. Jadis ma mère traitait ses névralgies stratégiques, ses maux de forte ou mauvaise tête héréditaire, ses migraines domestiques d’épousée, en appliquant des quartiers de citron sur ses tempes, quartiers fixés par un foulard enroulé autour du crâne. Et grossièrement, frontalement noué, pleine face, bien en vue. Une authentique thérapeutique !...
Catégorie : Chronique
24/12/2013
Corrompus corrupteurs incontestablement nés et faits pour opérer la rapine dans le bon dos des vieilles croyances populaires de la « tidjara hallal », et le travers des  compromissions distribuées par un beylek et ses sbires la main sur la sacoche. Des zombies survenus de nulle part mais d’ailleurs, sûr. Causant une drôle de langue de duplicité « poétale, dévote et sentimentique », soporifique, crachant haut et loin en l’air, et passant entre les gouttes de la retombée infecte...
Catégorie : Chronique
13/11/2013
En 1800 pile poil, l’arrière-arrière grand père du beauf’ un certain Hazz frère de Qa, cultivait un lopin de terre mitoyen à celui d’un cousin, Dada - Ouldamane. A la limite des « champs », un olivier tribal abandonné de tous, rabougri de désespoir et qui poussait néanmoins dans l’un des lopins, en débordant sournoisement d’un tout petit bout de branche dans l’espace aérien (et clôture) de l’autre. Le lopin du cousin, voisin en cause, qui s’autorisait chaque année, à cueillir cinq d’olives de la branche intruse de l’arbre d’à côté, au nom de la propriété du morceau du branchage branché au ciel de tous (déjà le recours au haut lieu pour te la boucler net…)...
Catégorie : Chronique
20/10/2013
Ce chââbi là, cet art révélé savamment du savoir populaire situé ici et pas là-bas ni ailleurs, se pratique de moins en moins, parce qu’ il reste tributaire de textes d’auteurs lyriques, épiques du parler dialectal, de musiques élaborées aux accents délimités à son terroir, d’interprètes à voix surdoués et maitres de la diction et de la rythmique, de brassage humain approprié, d’un contexte culturel de faveur  culturelle éphémère. Pas une petite affaire désormais ! Et puis il demeure un art d’humilité qui ne s’accommode ni de falsification et du commerce, ni de pub’ artificielle, un art pudique que l’on lève à tempérament ( el kh’mira – levain ) pour demeurer vrai ! Et l’expression d’un état d’âme  particulier...
Catégorie : Chronique
05/10/2013
Le clando de Tiznitine, audacieux malintentionné et équivoque sous toutes les accointances, a pourtant séduit la vieille Jeannette à l’esbroufe, un truc de famille à lui, d’une efficacité redoutable. Lui faisant croire à la vieille bretonne, qu’il était prince du  fameux désert des mirages indivis, proprio d’un puits de pétrole familial indivis, entouré d’un élevage indivis de pigeons borgnes, sourds et muets donc heureux d’être pigeonnés abusivement. Mais pas toujours, tout le temps, les petits pigeonneaux grandissant  (et apprenant) vite. Et pardon, initiés dans le sérail, à l’ancienne…
Catégorie : Chronique
16/09/2013
Tu en retrouves de partout, sous tous les aspects, toutes les physionomies : nababs chefs du personnel portés sur la chose, petits commis devenus journaleux propagandistes de rédactions sportives à portée collatérale fructueuse, aéroports obligés, gares maritimes de la pèche au chalut, agences aériennes du mois d’aout, consulats, mairies, établissements culturels parait-il...
Catégorie : Chronique
09/09/2013
Samo l’émigrée n’a pas manqué de rééditer de petits coups tordus, lors des récentes vacances, au bled. Mais de plus en plus difficile la roulade des cousins dans la farine en 2013, car les proches de l’ADN apprennent vite, en pire et nettement plus doués, le mondialisme aidant.Faut jouer serré mon frère ! Mais Samo, une timide partie de la base, s’est révélée une manipulatrice géniale et sans scrupules, pourtant à l’étranger, dans le milieu de la « cour des miracles » cosmopolite où un nouveau mariage l’avait menée. Douée...
Catégorie : Chronique
22/07/2013
Dans un contexte de projection de société plus large, tu te demandes comment des gens  pourtant susceptibles d’avoir été, un seul jour normaux  dans leur misère de vie de départ,  comment pouvaient-ils se retrouver complètement mytho détraqués à ce point, dès que l’argent devenait bizarrement une manne à portée de main, intarissable, ne nécessitant ni effort soutenu, ni économie, ni probité, ni mérite et longueur de temps….
Catégorie : Chronique
20/06/2013
Usant d’un subterfuge il s’accoutrait, dès son réveil, d’une crinière factice de lionceau vigoureux, montée en poils récupérés dans la rigole du bain maure du coin. Ce qui assurait à l’artifice de la frisette permanente, de la tenue soignée, du volume effarant et quelques autres avantages...
Catégorie : Chronique
26/05/2013
Je ne parle pas en cela des petites gens, petites têtes, à la traîne, retournés pour leur attachement indéfectible au foot, inconscients, épouvantails d'affiches, malmenées, récoltant des miettes. Et châtiées du baston, alors que cédant aux tentations inavouables du ventre, enveloppées dans la falsification des utilités de l'esprit. Aujourd'hui encore, pauvres types voués à la vindicte facile. Des sous fifres qui paient pour les autres gros poissons, ceux là performants qui déchirent le filet... maquereaux géants surgi des abysses des grandes obscurantismes, des mauvais crus...
Catégorie : Chronique
20/05/2013
le malheureux M’henna se plaint de la houkouma, le beylek, des voisins moins prolifiques donc mieux logés, des présidents successifs du fromage trop fait, de l’inefficacité de la pilule, des frasques de son chat noir « djarou », de la longue queue de la poste par devant ou de la boulangère par derrière, des youyous de sa belle-mère qui s’habitue aux emmerdes de la ville comme de avancées du progrès, du prix du pain des cuiseurs de pâte… Du logement voilà l’interrogation douloureuse de notre ami.
Catégorie : Chronique
08/05/2013
Dans ce sacré foutoir, tu es obligé de composer avec le diable, ses intermédiaires, son clergé, bliss, azraïene, bourourous, djins, voisins hallowniens, prosélytes de palier… Et toi aussi mon frère pour épargner ta pauvre tronche, tu vendras du vent, rouleras ton père dans la farine en évitant son regard ou ses suppliques...
Catégorie : Chronique
03/05/2013
La télévision, le cinéma, le théâtre (ou son pendant, la politique), la distraction en générale sont devenus captifs de processus de production d’un gisement inouï d’emplois bidons, professionnalisés à outrance. Dans le but social cardinal d’être sévèrement maitrisé par des exploitants normalement disqualifiés de toutes activités du genre, mais propriétaires du machin, donc indédéboulonables. La culture dans tout cela diriez-vous ? Peuh….
Catégorie : Chronique
25/04/2013
Didou porte à quatre vingt balais, une gourmette argentée gravée « maman- ton momo », la fameuse bague de fer blanc sertie de sa pierre noire protectrice « baraka pour tous », au cou une main de fatma fermée sur une piécette de monnaie périmée, une montre de la fameuse marque suisse Lemoy...
Catégorie : Chronique
23/03/2013
Inutile de se raconter des histoires : dans les pays les plus anciennement adeptes faiseurs de leçons, la démocratie par délégation locale en gérance libre est l’objet d’une organisation partisane, strictement cadenassée, manipulée au bon vouloir des partis politiques dominants, maitres de céans pour bien longtemps encore. En général deux partis politiques nationaux, pour faire illusion d’alternance par agitations publiques théâtrales...
Catégorie : Chronique
05/03/2013
La nationalité des hommes selon le « jus soli /jus sanguini » (droit du sol / droit du sang),  c’est du pipeau mon frère ! Car le monde s’est transformé en peuples et peuplades encore plus divisés, morcelés, enfermés, distincts, solidaires, d’attitudes singulières, de caractères communautaires et sociétales sectaires, de comportements cupides et déterminés...
Catégorie : Chronique
09/02/2013
Ou comment passer outre l’observation pertinente flagrante qui prétendrait qu’ Alger intra muros « historique patrimonial », hébergerait trois millions d’habitants pour une capacité théorique d’accueil qui ne devrait pas excéder six cent mille âmes, tenant compte des aménagements supplémentaires réalisés de puis 1962 ? Au pifomètre ce chiffre, mais plausible. Et si l’on doutait du rapport approximatif, il n’y aurait qu’à faire un tour vers certains quartiers toute la journée, en s’équipant pour l’aventure…
Catégorie : Chronique
15/12/2012
Est-ce le fait que les dirigeants et politiques du Maghreb, pratiquent encore la bienséance diplomatique ringarde, et quelques autres privilèges de l’esclave au maître à sens unique sud-nord et l’égard à l’endroit des pays d’en face, est-ce cela qui nous vaut une telle haine et mépris de l’étranger réduit à merci ?...
Catégorie : Chronique
21/11/2012
Larbi de Bordj.B.A, le vieil émigré qui a eu la chance de ne jamais fréquenter les écoles successives de langues d’occupations étrangères de l’esprit et subir une quelconque éducation moutonnière d’enseignement rétrograde publique, s’est construit une tête,  brute, de  bois imputrescible. De ces essences naturelles authentiques dont on ne fait ni les pipes, ni les percutions « bendir » (bendayer chez moi), et encore moins les pipeaux égayant l’harmonie des accouplements clandestins de cultures stériles mais de rapports  incestueux prolifiques.
Catégorie : Chronique
24/10/2012
A l’occasion des sorties de révolutions et dans les euphories du final en feux d’artifices, lors des ivresses des changements radicaux et brutaux de politique nationale par alternance « consensuelles » acolytes, sur la lancée des pronunciamientos aboutis de carton pâtes et  pipi de chat, bref  lors d’une reprise en mains réussie du gouvernement et des richesses d’un pays par un pouvoir « alternatif » émergeant quelconque, n’importe comment et irrésistiblement, le souci essentiel est devenu celui d’occuper la place et surtout durer...
Catégorie : Chronique
10/10/2012
Agences nationale pour l’emploi :  Il s’agit de l’administration de l‘emploi des chômeurs et exclus de la vie active, une machine aux ordres, qui encadre le pays, notamment les centres suburbains surpeuplés, ces concentrations de misère sociale de peuplements étrangers à l’Europe. Cette administration emploie particulièrement des collabobos qui mangent dans la main, extirpés en majorité des milieux européens déjà adoptés mais momentanément en difficulté sociale et, accessoirement quelques autres différents, « d’origine lointaine » correspondant aux singularités de la populace de chômeurs à traiter localement (afrique-Maghreb).
Catégorie : Chronique
03/10/2012
Larbi compte pourtant parmi les émigrés favorisés avec ses 1300 euros de pension, dont 820 pour loyer et charges. Sans compter mutuelle médicale, dépassements honoraires soins spécialisés, transports, hygiène…..Et dont le compteurs eau, électricité, gaz individuels, demeurent hélas inaccessibles aux usagers habiles…. Usagers qui pointent aux restos du cœur, les crédits ruineux, la gratte sociale, la fripe, les fins de marchés, la co location humiliante. La vérité vraie, la situation générale ...
Catégorie : Chronique
17/09/2012
Les jeunes d’aujourd’hui et d’autres mytho, par ego imbécile, gratuitement démesuré, éducation sociale ou fanfaronnade familiale ambiante, tentent à prouver qu’ils ne doivent rien à personne, qu’ils sont  seuls artisans de leur moindre réussite personnelle. A dire « merci », ce serait affirmer  gratitude et dépendance à l’égard de l’hôte, comme une faiblesse grave… Envers cet autrui de qui l’on deviendrait comme automatiquement redevable....
Catégorie : Chronique
06/08/2012
Voilà que ces populations asservies vont avoir parfois à se regrouper en milieu urbain en édifiant, dans un contexte particulier de société, forcément et fatalement, des vertus de plus en plus identitaires mais encore, de plus en plus stratégiquement solidaires et constructives. Autour des villes ou à l’intérieur, mais dans un isolément communautaire valant déjà implicitement…
Catégorie : Chronique
10/07/2012
La télévision, le cinéma, le théâtre (ou son pendant, la politique) et la distraction en générale sont devenus captifs de processus de production d’un gisement inouï d’emplois bidons, professionnalisés à façon et outrance. Dans le but social cardinal d’être sévèrement malmenés par des exploitants ignares, normalement disqualifiés de toutes activités du genre, mais propriétaires du machin, donc indédéboulonables. La culture dans tout cela diriez-vous ? Peuh….
Catégorie : Chronique
28/06/2012
Larbi compte pourtant parmi les émigrés favorisés avec ses 1300 euros de pension, dont  820  pour loyer et charges. Sans compter mutuelle médicale, dépassements honoraires soins  spécialisés, transports, hygiène…. Compteurs eau, électricité, gaz inaccessibles aux usagers habiles…. restos du cœur, les crédits ruineux, la gratte sociale, la fripe, les fins de marchés, la co location humiliante. La vérité vraie, la situation générale !...
Catégorie : Chronique
12/06/2012
Ici ou là, les pays et les unités nationales ont été édifiés finalement sur des illégitimités, des spoliations, massacres, génocides, fratricides,  parricides, lupanars. Et c’est souvent d’épuisement que les conflits, horribles, se sont  interrompus faute de combattants valides, ou devenus impuissants. Ensuite que des survivants, acolytes, se soient constitués en pays, singulièrement, par la vertu  présomptueuse de la raison du plus fort ou du repos du guerrier terrassé, vainqueur ou vaincu...
Catégorie : Chronique
22/05/2012
Doit-on, peut-on faire la révolution politique pacifique qui s’imposerait, - donc de société et de culture - en pays progressant en marche arrière, avec le seul plateau national de relève aujourd’hui disponible ? Notamment constitué en avant-garde de ces jeunes formés, comme déformés, par un système d’éducation instrumentalisé, insidieusement rétrograde et décrié ? Des jeunes, morts-vivants, joyeusement obsédés par la menace du péché permanent. Ou bien par l’absolution tarifée au programme mortifère culturel de leur enseignement public officiel ?...
Catégorie : Chronique
06/05/2012
Dans le métro, c'est simple, fixe le plancher jusqu'à rencontrer du regard une paire de pompes râpées, déformées, jamais cirées, nouées à mort. Poursuit ton observation vers le haut du quidam repéré, lentement  comme une caméra balayant en grand champ. Et là, le choc avec une moustache noire corbeau ostentatoire : un cousin débarqué la veille!. Pourquoi libérer des histoires à la noix, entre nous ?. Pour nous fendre la pêche pardi !. Uniquement parce que l’on en a ras la casquette  d’éxilés à perpet’ des : «d’origine», «d’apparence», «deuxième, «troisième génération», «des quartiers», quand tu sauras que Larbi est en fait blond aux yeux bleus ciel....
Catégorie : Chronique
18/04/2012
la réconciliation du football algérien avec sa tradition de haute pratique  et production précoce talentueuse, oblige d’abord à comprendre (si on peut) comment le phénomène singulier s’était construit, à moment donné, à la base, avec tant de réussite et si peu de moyens et d‘interventions de la part des pouvoirs publics. Puis de tenter, toujours s’il était possible, de reconstruire les fondements en les adaptant aux contraintes du moment. Il s’agira là, en fin de compte, d’une remise en œuvre d’un pan important de société du sport populaire, mis à mal...
Catégorie : Chronique
08/04/2012
Ali Louhrani aime pourtant « Vava ». Et pas seulement parce qu’il a été le témoin de son huitième mariage à la mairie du coin. Sachant et taisant la récidive d’une nouvelle escroquerie maritale, Ali consentant mariage avec paperasses, malgré une différence d’âge de vingt cinq ans, une manivelle hors service, un pot d’échappement percé. Mais non sans dédommagent préalable financier. Fatima s’en est quand même bien sortie. Elle va s’en rattraper de ces attentes insomniaques sans aspérités, la cousine affamée !....
Catégorie : Chronique
18/03/2012
Pour causer des préoccupations de civilisation celte de Gérard, notre copain basque de mère maltaise, Larbi évoque du « hallal ». Commercialisé scandaleusement à cinquante pour cent (50%) de la production nationale totale, alors que les musulmans ne représentent qu’un petit minable trois pour cent (3%) de la population. Pas normal la disproportion du penchant alimentaire etranger. Comme une provocation conflictuelle de civilisation dans un pays en plein crise de foi. Même que ce sont des curés africains végétariens, qui officient en swali bizantin...
Catégorie : Chronique
10/03/2012
Pendant des années la distraction  principale de Loulou consistait à prendre le transport public, seulement une fois plein de monde à forte proportion féminine. Patience ! Depuis l’arrêt du Ruisseau, en se calant toujours à l’arrière du bus, dans la chaleur et transpirations de cet attroupement quasi infranchissable, habituel, des commères usagères en joyeuse  errance matinale pour se changer les idées d'un quotidien familial déprimant...
Catégorie : Chronique
25/02/2012
Le voile maghrébin ( le haïk) a donc été un élément essentiel de féminité vraiment libérée, pour se jouer, en toute complicité, de l'incompréhension d'une société d'hommes récusant les vérités remettant en cause une nature humaine faite de certitudes et de supériorités mâles...
Catégorie : Chronique
11/02/2012
Et en Europe, la meilleure manière de prévenir ou d’affronter le péril social des masses méprisées, aura toujours été de le faire bandes organisées d’auto défense belliqueuses, solidaires, audacieuses et impitoyables, entre corporations de malfrats. Et de se vendre ainsi aux puissants, aux plus offrants en cas de besoin. Que de la malfaisance...
Catégorie : Chronique
05/02/2012
La notoriété n'est pas encore une ragouillasse que tu recommandes à la foule, produite de la première gargote déglinguée de la dechra en vue, rongée par le temps, poussiéreuse, affligée de clients intermittents du spectacle, donnant en littéraire puritain, une décomposition de spectacle puérile, dans un décor de carton pâte, sur les vraies ruines de notre devenir contemporain...
Catégorie : Chronique
22/01/2012
On t’annonce ,selon l’âge de ton interlocuteur, entre six et soixante mille conversions d’européens ou américains ou Inuits à l’islam. Plus il est jeune ton interlocuteur et plus il en rajoutera au pifomètre des ralliés, nouvelle éducation footballo-scolaire de parking aidant...
Catégorie : Chronique
10/01/2012
Samo l’émigrée dans ce tourbillon inimaginable de mensonges, faux semblants, énormités, camouflages, compromissions, castings improvisés, écrans de fumée, manipulations, Samo parvient à te faire mordicus des leçons exemplaires de haute moralité, honnêteté, probité, nationalisme, piété dans le «hallal» et «haram»...
Catégorie : Chronique
03/01/2012
à mon beauf’ qui a fait des études pour émerger de la misère dont il ne peut plus se passer, en pire pour prétendre au bonheur d’exister...et à la vendeuse de jasmin tunisoise, qui a récolté en janvier une fleur d’été, justement celle là parmi deux mille espèces recommandées pour traiter l’anxiété tardive...
Catégorie : Chronique
20/12/2011
Trop tard, et qu’est ce que l’on s’en contrefiche de ce vote à magouilles partisanes, hors temps, hors propos. Car depuis le temps, comme la nature a horreur du vide, il y a belle lurette que celui-ci de vide a été comblé. Avec succès, avec  bonheur, comme on sait, comme on aime !. L’essentiel mon frère.
Catégorie : Chronique
08/12/2011
Une fois dans la place ou sur le trône, nos braves chefs se protègent forcément  de la manière avec laquelle ils sont arrivés au but, c’est-à-dire sans pitié, sans scrupule. Et avec le temps, de pire en pire comme seul moyen d’assurer la suprématie de la horde sur les autres, terrassées et  vaincues. Et la meilleure façon de camoufler le viol c’est, chaque fois, de se réfugier derrière un  pauvre peuple associé, forcé, avili et finalement consentant, manœuvré à façon, de l’intérieur dans sa pourriture et ses failles humaines...

Page  1 sur 2  >  >>

founoune - art & média d'Afrique du Nord - 16a, rue mercurie, Alger, Algérie - email: info@founoune.com
conditions générales - ajouter aux favoris - mettre en page d'accueil